La rétention d’eau

La rétention d’eau

La rétention d’eau, c’est quoi ?

La rétention d’eau (on parle aussi d’enflure ou encore d’œdème) est due à un retour veineux trop lent. Quand la circulation stagne, les tissus de l’organisme se gorgent d’eau et gonflent. La plupart du temps, ce fluide s’accumule sur le bas du corps (mollets, chevilles, pieds…), ce qui donne une impression de lourdeur et une augmentation du volume des membres.

Les causes de la rétention d’eau sont multiples : elles peuvent être génétiques, liées à la chaleur, à un excès de poids (le cholestérol fragilise les vaisseaux sanguins) et/ou à une alimentation trop salée et trop sucrée, à une fluctuation hormonale, au manque d’exercice physique ou encore au tabagisme, qui diminue la tonicité des veines. Certains médicaments comme ceux contre l’hypertension et contre le diabète, les corticostéroïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent aussi entraîner un œdème, tout comme la prise d’une pilule contraceptive.

Quels sont les symptômes de la rétention d’eau ?

Les symptômes de la rétention d’eau sont à la fois visuels et du domaine du ressenti : les chevilles sont gonflées, les doigts de pied ressemblent à des petites saucisses cocktail prêtes à exploser, les mollets sont douloureux, les jambes grattent, on a du mal à marcher et à dormir… Souvent, ces symptômes s’aggravent au cours de la journée, surtout si on reste assis longtemps sans bouger, et qu’il fait chaud ou lourd dehors. D’autre part, la présence sur la peau de télangiectasies (des petits vaisseaux sanguins dilatés) et de varices (des veines déformées dans lesquelles le sang circule mal) sont aussi des signes de mauvaise circulation sanguine. Autre signe caractéristique de la rétention d’eau : une prise de poids rapide et inexpliquée, parfois jusqu’à 3 kilos en 24 heures sans avoir fait d’excès alimentaire.

Comment prévenir la rétention d’eau ?

  • Buvons en moyenne 1,5 à 2 litres d’eau par jour et adoptons une bonne hydratation et consommons des aliments aux vertus drainantes : augmenter la consommation de liquides (eau, thé (thé vert par exemple), tisanes, soupes), d’aliments riches en eau (artichaut, choux, asperge, céleri, pamplemousse, pastèque, concombre, carotte, laitue) et en potassium (légumes, céréales, germes de blé et levure)
  • Réduisons notre consommation de sel
  • Ne grignotons pas entre les repas
  • Privilégions le pain complet, de préférence celui au seigle qui contient des vitamines et minéraux en quantité́ satisfaisante
  • Évitons la consommation de plats préparés industriellement
  • Réduisons les boissons alcoolisées
  • Diminuons la consommation de sucres industriels
  • Adoptons une alimentation riche en fibres
  • Consommons des protéines : pour assurer une bonne réabsorption de l’eau des tissus vers les vaisseaux sanguins (les noix, amandes, céréales complexes sont d’excellentes sources protéiques et constituent, en outre, de véritables coupe-faim)

Comment relancer la circulation ?

  • Faisons du sport : pour améliorer le retour veineux, il est recommandé de pratiquer une activité physique régulière et d’éviter la station debout ou assise prolongée
  • Surélevons nos jambes en position couchée : au lit, le fait de surélever les jambes réduit le risque d’œdème des membres inférieurs, en favorisant le retour veineux
  • Évitons de porter des vêtements trop serrés
  • Évitons de croiser les jambes.
  • Évitons l’exposition à la chaleur
  • Misons sur le drainage en pratiquant l’auto-massage ou le massage par un professionnel. Le soir comme à tout moment de la journée, l’utilisation d’un produit tonifiant spécial jambes lourdes ou d’un soin drainant est idéal pour soulager presque instantanément les douleurs dues à la stase veineuse. Ils ne traitent pas les causes de la rétention d’eau mais leur effet frais est très agréable. Crèmes, gels, sprays, huiles de massage… Il en existe de nombreux et adaptés à tous les profils. Ces soins, pour encore plus d’efficacité, sont à appliquer en partant de la cheville et en remontant jusqu’aux genoux, pour stimuler la circulation de la lymphe.
  • Terminons notre douche par un jet d’eau froide sur les jambes pour stimuler la circulation
  • Portons des bas de contention : même si ce n’est pas hyper glamour, c’est extrêmement efficace de par la compression qu’ils exercent sur les jambes permettant de réactiver la circulation sanguine et de limiter l’engorgement des tissus.

Attention par contre, si la sensation de jambes lourdes persiste ou est trop récurrente, il faudra consulter un médecin.

Related posts